mercredi 5 février 2014

Affaire Buzzea, les blogueurs n'ont pas fini d'en baver...

 
 
Si vous êtes bloggeur, vous avez du entendre parler de la fameuse affaire Buzzea...Cette entreprise mettait en relation blogueurs et marques dans le cadre d'articles sponsorisés qui contenaient des liens en dofollow (c'est-à-dire des liens permettant d'améliorer le référencement d'un site). J'avoue que jusqu'à présent, je ne m'étais jamais posé la question de savoir si mes articles étaient ou non en dofollow, n'étant pas une spécialiste du SEO (je ne savais même pas ce que c'était)...puis Buzzea s'est fait sanctionné et par un effet boule de neige, les bloggueurs aussi.

J'ai moi même reçu un mail de Google qui me demandait de passer tous mes liens en nofollow sous peine d'une sanction en matière de référencement. Il a fallu que je cherche comment changer ces fameux liens, sans compter que contrairement à WordPress, les sites hébergés sur Blogger sont par défaut en Dofollow...un comble quand on sait que Blogger appartient à Google, les mêmes qui sanctionnent ce type de pratique!
 
Bref je me met au garde-à-vous et je modifie tous mes liens, ne m'y connaissant pas je ne vous explique pas la galère. Tout ça pour 6 articles rédigés avec Buzzea en 4 ans d'existence du blog, vous imaginez le manque à gagner pour Google!
 
L'histoire pourrait s'arrêter là, sauf que...sauf qu'une autre plateforme avec qui j'avais rédigé un article m'envoie un premier, puis 2, puis 4 puis 6 mails pour me demander de replacer son lien en dofollow, sous réserve d'annuler le paiement de l'article! Je lui explique gentiment qu'avec l'affaire Buzzea, et le mail de Google, il est interdit de placer des liens en Dofollow. La plateforme me dit ne pas se sentir concernée par cette affaire, elle est persuadée de ne rien craindre à son niveau.
 
Ok, mais moi dans l'affaire? Si mon blog n'est plus visible, je perdrais des lecteurs, et moi, ce blog, je l'ai fait avant tout pour partager mes coups de cœurs, mes bricolages, ma vie! Si derrière plus personne ne le lit, je ne vois pas l'intérêt de continuer...donc je ne cède pas et aujourd'hui, la plateforme m'envoie un mail d'annulation de la commande. Le message, est donc : "tant qu'on peut exploiter les blogueurs qui n'y connaissent rien ou qui sont prêt à prendre le risque, on continue!"
 
Je trouve lamentable de prendre les blogueurs en otage! Vous oubliez que derrière la plupart des blogs, il y a des hommes et des femmes passionnés par ce qu'ils font, et que vous leur faites prendre des risques inconsidérés, pour quelques euros! Les personnes qui ouvrent des blogs uniquement pour faire de l'argent vont peut être adhérer au système un moment mais je ne suis pas sûre qu'ils soient gagnant au final!
 
Tout ça pour vous dire de vous méfier car cette agence, comme d'autres probablement, se vante de ne pas vendre de liens en Dofollow, ce qui n'est pas le cas en réalité. Quand on vous propose un lien vérifiez bien qu'il contient l'attribut rel=”nofollow. Si ce n'est pas le cas, c'est que le lien est en Dofollow, et vous devrez le changer manuellement.
 
Et vous, avez-vous rencontré ce type de problème? Si vous avez des questions au sujet de tout ça n'hésitez pas, la porte est ouverte :-)

23 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  2. Alors là je ne peux t'aider, je ne connaissais pas ce système, mais si j'entends parler de quelque chose, je viendrais te le dire ici, un comble n'empêche

    RépondreSupprimer
  3. Mais oui Vikie, le plus dingue c'est que il n'y avait pas eu cette affaire avec Buzzea, je ne saurais toujours pas ce que signifie ce fameux nofollow...

    RépondreSupprimer
  4. Même si ton page rank est à 0, tu gardes de la visitbilité, ne te fais pas de soucis pour ça. L'essentiel étant qu'il ne supprime par ton url du moteur de recherche google.

    Restons positifs :D

    Mag

    RépondreSupprimer
  5. Merci Magali, j'ai effectivement été voir mes stats, elles sont même plus hautes que d'habitude, donc ça n'a pas eu trop d'incidence, mais il vaut mieux rester prudente! Ce que m'énerve le plus c'est que certaines agences ne comprennent pas les risques à trop tirer sur la corde...et ce sont les blogueurs qui payent pour leur inconséquence!

    RépondreSupprimer
  6. Je ne pense pas que tes lecteurs soient attirés par un quelconque classement mais bien par le contenu. La première sanction est de ne plus lire les blogs devenus "sponso" à plus de 50 % des publications.
    Les réseaux sociaux sont le vivier de tes lecteurs.

    RépondreSupprimer
  7. Tout à fait Heidi, j'ai d'ailleurs énormément de lecteurs qui viennent d'hellocoton, FB, Twitter et surtout Pinterest...pour moi, j'ai préservé l'essentiel, c'est à dire vous ;-)

    RépondreSupprimer
  8. Attention, pour l'agence, tu peux voir quand ta commande a été passée ! Si tu as signé pour un lien qui dure un mois ou un an, et que tes liens sont plus anciens, la commande n'est pas annulée, tu l'as honoré.

    RépondreSupprimer
  9. Salut Malicia, non le lien est plus récent, mais de toutes façons j'ai tenté de leur expliquer les risques ils ne veulent rien savoir. Tant pis je n'ai travaillé avec eux qu'une fois dieu merci!

    RépondreSupprimer
  10. c dingue et lamentable..........

    RépondreSupprimer
  11. je comprends rien de rien ! c'est du chinois pour moi !

    RépondreSupprimer
  12. Merci les filles c'est vrai qu'au début pour moi c'était très compliqué et je commence à peine à comprendre...

    RépondreSupprimer
  13. Pour ma part, et malgré des articles buzzea sur mon blog, aucun soucis. ça m'arrange bien même si j'avoue que je n'en abusais pas non plus, 4 articles sur plus de 1500 mais bon...ça reste complexe et attention, il ne faut pas tout passer en nofollow, ce n'est pas intéressant niveau référencement, seuls les liens "achetés" et mentionnés comme tels doivent l'être!

    RépondreSupprimer
  14. Tu as de la chance tu avais placé tes liens en nofollow avant cette histoire? Mais tu as raison on peut très bien faire une sélection pour les liens...par contre quand on n'y connaît pas grand chose c'est peut être plus simple de passer tout le blog en nofollow ?

    RépondreSupprimer
  15. je ne connaissais pas, mais j'y ferais attention. dingue quand même ... google contrôle tout ce qu'il veut -_-

    RépondreSupprimer
  16. Je me suis inscrite sur Buzzea mais je n'ai "heureusement" rédigé aucun article. Sale affaire quand même... :-(

    Bisou

    RépondreSupprimer
  17. Je pense que ça devrait se calmer d'ici quelque temps, mais il vaut mieux être prudent quand vous travaillez avec une Régie de type buzzea, en jetant un œil au code qu'on vous demande d'insérer...mieux vaut prévenir que guérir ;-)

    RépondreSupprimer
  18. Ah c'est pour cela que j'ai aussi reçu un mail d'alerte de google sur le référencement. Je ne comprenais pas pourquoi surtout que je n'y connais pour ainsi dire rien en la matière et que je ne sais pas du tout comment y toucher.
    Après je ne m'inquiètes pas plus que cela, je pense que Buzzea va régler rapidement le problème, si ce n'est pas déjà fait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Attention, Buzzea a fermé ses portes suite à tout ça, c'est à toi de faire les modifications sur ton blog, pour passer les liens liés à des articles sponsorisés en nofollow ! Si tu as rédige des articles pour Buzzea vérifie bien le code html dans tes articles...

      Supprimer
  19. Moi non plus, avant cette affaire, je ne me préoccupais pas de ça. J'étais inscrite sur Buzzea, mais heureusement je n'avais rien rédigé pour eux. En tout cas, je vais maintenant faire très attention et être vigilante. Tu as parfaitement raison en tout cas. Blogueurs, blogueuses, imposons-nous! bisous!

    RépondreSupprimer
  20. Exactement Elo, il faut se serrer les coudes, et s'entraider au besoin ;-)

    RépondreSupprimer
  21. Hou la la je ne connaissais pas cette histoire avant te tomber sur ton article ! Quelle galère pour les blogueurs, ils nous prennent vraiment pour des chèvres !

    RépondreSupprimer
  22. Salut laclamartoise ça me fait plaisir de te voir par ici :-) le pire c'est que la plupart des blogueurs ne connaissent pas un mot de code et ne savent même pas ce que sait le nofollow...on devrait pénaliser les pros pas les amateurs...

    RépondreSupprimer