Santorin en famille, mon guide pratique

Cela faisait des années que nous en rêvions de découvrir Santorin ... Nous avions déjà visité la Crête , puis Rhodes , mais Santor...



Cela faisait des années que nous en rêvions de découvrir Santorin ... Nous avions déjà visité la Crête, puis Rhodes, mais Santorin, c'est l'image même de la Grèce, celle que l'on retrouve sur toutes les photos des voyagistes . Ses maisons aux façades blanchies à la chaux et ses chapelles coiffées de bleu, accrochées à flanc de Caldeira puis plongeant à pic dans la méditerranée, sans compter les couchers de soleil fabuleux ! La vue est réellement à couper le souffle, que l'on soit à Fira ou à Oia, et même si nous sommes loin d'être seuls à en profiter, on arrive malgré tout à se perdre dans ces paysages éblouissants qui contrastent si bien avec le bleu de la mer et du ciel ...


Pour une fois, j'ai décidé de commencer par un petit article pratique qui vous permettra d'organiser au mieux votre voyage . Dans un second temps, je vous parlerai des villages que nous avons visité, et je vous donnerai plein de bonnes adresses !

 
Comment aller à Santorin ?


Depuis cette année, une nouvelle ligne directe vous propulse de Marseille à Santorin, en moins de trois heures . Il s'agit de la compagnie Volotea, qui a d'ailleurs ouvert plein de nouvelles lignes cette année au départ de la cité phocéenne, vous imaginez ma joie ! Attention quand même, les tarifs sont très attractifs, mais quand on rajoute des bagages en soute, on double facilement le prix de base ... Nous avions pris 2 bagages en soute pour trois et ça nous a largement suffit, même si elles étaient beaucoup plus lourdes au retour qu'à l'aller !

Sachez qu'il existe aussi de nombreux bateaux en provenance d’Athènes ou des autres îles des Cyclades qui se feront un plaisir de vous amener jusqu'au port de Fira (ou Thira, les 2 écritures se valent), la capitale de l'ile .


Derniers option, plus chic, la croisière dans les Cyclades, avec MSC par exemple, qui vous dépose le temps d'une journée à Santorin . Mais je trouve dommage de ne rester qu'une journée sur place, il y a tellement de jolies choses à voir !


Je vous conseille de rester au moins trois ou quatre jours sur place pour en profiter. Nous sommes restés une semaine et nous avons trouvé largement de quoi nous occuper, entre les jolis villages perchés, les plages de sable noir et la visite du volcan .

Quand partir à Santorin ?


Santorin est une ile très réputée, qui draine un flot continue de touristes . Nous avons choisi le mois de Juin pour limiter les dégâts mais il y avait déjà énormément de monde, sans compter qu'il fait déjà très chaud ! Cela dit, ça restait raisonnable, surtout en dehors des villages les plus visités .


J'ose à peine imaginer ce que ça doit donner au mois d'août, sans compter que les bateaux de croisières déversent chaque jours de milliers de touristes. Ces derniers restent principalement sur Oia et Fira, les autres villages sont beaucoup plus calmes.
Je vous conseille malgré tout de partir hors saison, en Mai-Juin, ou en Septembre-Octobre, sauf si vous ne craignez pas la foule.

Si vous n'avez pas le choix, et que choisissez de partir à Santorin en Aout, je vous conseille de loger dans les petits villages du centre, comme Pyrgos ou Karterados, moins chers et moins bondés que le bord de mer ou la Caldeira .  

Comment se déplacer à Santorin ?


La solution la moins couteuse reste le bus, qui dessert pas mal de coins de l'ile . Vous pouvez trouver les horaires et les trajets sur le site Ktel . Nous avons utilisé le bus assez souvent, mais il faut être patient car les horaires ne sont pas respectées .
De plus, tous les bus passant par Fira, vous devrez obligatoirement faire un détour en fonction de votre destination, c'est aussi une perte de temps. Mais à moins de 2 € le ticket, ça reste le moyen le plus économique de se déplacer sur Oia, Fira, mais aussi Karterados, ou encore la plage de Kamari.
Sans compter que pour les enfants, le bus est gratuit !


La deuxième option, et la plus fun, est de louer un quad, comme de très nombreux touristes sur l'ile. Pour une trentaine d'euros par jour, vous pourrez vous déplacer dans toute l'ile qui est finalement assez petite, et c'est vraiment super pour profiter du panorama ! On a adoré ce moyen de transport, même si au début, il faut un peu de temps pour apprendre à conduire l'engin. Je vous conseille de mettre un casque, c'est d'ailleurs à ça qu'on reconnait les touristes !


Vous pouvez enfin louer une petite voiture pour 35 euros par jour (au mois de juin), c'est plus confortable et selon l'âge de vos enfants, plus raisonnable ! Nous n'avons pas rencontré de difficulté pour nous garer, mais en pleine saison ça doit être plus compliqué qu'avec le quad !

Nous avons alterné les trois, bus , quad et voiture, cette dernière restant la plus pratique, surtout si vous voulez bouger beaucoup, ou changer régulièrement d'hôtel .

Où loger à petit prix à Santorin ?


Là encore, vous avez l’embarras du choix ! D'ailleurs, certains villages comme Oia ou Fira ne semble être constitué que par des hôtels de luxe, mais le prix est à la hauteur de la vue !


Si vous avez comme nous un budget modéré, je vous conseille de loger dans une pension, à proximité d'une grande ville, ou dans un village du centre de l'île .

Nous avons choisi deux pensions, la Pension George à Karterados, et The Flower Pension à Oia.


La Pension George se situe dans le petit village de Karterados, et c'est un vrai coup de cœur ! Le bâtiment est éloigné de la rue principale, ce qui lui permet d’être au calme . En revanche pour rejoindre la rue principale, comme souvent à Santorin, il faut remonter à pied et ça grimpe !


George est gentiment venu nous récupérer à l’aéroport, sans supplément de prix, et à plus de 22 heures ! Nous avons hérité d'une chambre spacieuse, qui donnait sur un petit bout de jardin envahi par les hibiscus et les citronniers . Il y avait même une tortue qui se promenait sous notre balcon . Elles adorent les fleurs d'hibiscus, on lui donnait à manger tous les matins !


La pension, blanche et bleue, dispose d'un jardin luxuriant qui entoure la jolie piscine en mosaïque. Un vrai bonheur après une journée de marche sous la chaleur écrasante de l'ile ...


La chambre était toute simple mais très spacieuse, avec une petite cuisine et la climatisation (indispensable à Santorin) . En revanche, la salle-de-bain était microscopique, je n'aurais jamais pensé trouver une salle-de-bain plus petite que la mienne, mais c'est possible ! N'hésitez pas à demander une chambre avec vue sur la piscine, vous aurez une vue plus dégagée et bénéficierez d'un balcon très mignon !


Le petit déjeuner était délicieux, avec le fameux yaourt grec accompagné de miel et de fruit frais, le tout servi sur une petite terrasse ombragée . 

Le couple qui tient l’hôtel est très attentionné et sympathique, ils pourront vous organiser une sortie en bateau, ou vous aider à louer un quad ou une voiture .

Le prix de cette pension est très correct pour Santorin, qui reste l'une des iles les plus chères des Cyclades . Karterados se trouve à 5 minutes de Fira en bus, nous n'avons pas regretté notre choix .


Quatre jours plus tard, nous avons refait nos bagages pour partir sur Oia (prononcer I-A) le plus joli village de Santorin, celui qu'on voit sur toutes les cartes postales . Et là bien-sûr, le prix s'envolent, d'autant plus que le village regorge d'hôtels de luxe et de restaurants avec vue panoramique ! Il y a même une allée en marbre qui traverse le village de part en part ...


Nous avons malgré tout réussi à trouver une pension à tarif raisonnable, The Flower Pension, qui se situe à l'entrée d'Oia. Il faudra marcher environ cinq minutes pour rejoindre le centre, mais compte-tenu de la foule, même au mois de juin, nous étions bien content de retrouver le calme de l’hôtel en soirée !


La pension propose des chambres très mignonnes et climatisées, avec vue sur la mer ou sur la piscine. Si vous le pouvez, je vous conseille de choisir la vue mer, car derrière la piscine il y a le parking de l’hôtel, c'est moins glamour ...


La piscine est très agréable avec de nombreux transats et parasols, et il y a une mini-market à 5 minutes à pieds, histoire de faire le plein de boissons et de glaces (ben oui, il fait chaud, il faut s'hydrater) . Je vous rappelle d'ailleurs que l'eau du robinet n'est pas potable, il faudra prévoir dans votre budget l’achat de nombreuses bouteilles d'eau ! Dieu merci, les tarifs restent moins élevés qu'en France, que ce soit pour l'eau ou la nourriture ...


Si vous préférez loger au bord de la mer, je vous conseille la station de Kamari avec sa longue plage de sable noir et son centre animé . Il y a de nombreux hôtels qui donnent sur la plage, et il y a moins de monde qu'à Oia ou Fira . Par contre, il vous faudra un moyen de locomotion, car c'est un peu excentré.


On a aussi beaucoup aimé le village d'Imerovigli, presque aussi beau qu'Oia, mais plus petit et sans doute moins cher que son voisin . La vue y est aussi magnifique et vous restez à proximité d'Oia .


Plus au centre, vous trouverez Pyrgos, très joli également avec plusieurs chapelles et quelques artisans .

Ou manger à Santorin ? 


L'ile de Santorin regorge de tavernes et autres snacks qui proposent des gyros et des souvlakia pour quelques euros . Nous avons alterné afin de limiter le budget et nous avons très bien mangé . Même si les prix sont plus élevés à Santorin qu'ailleurs en Grèce, on mange à trois pour une trentaine d'euros, ce qui reste très raisonnable !


Petite astuce, la plupart des tavernes vous proposent des petites assiettes et posent les plats au centre, vous pouvez ainsi tout partager. C'est plus convivial et plus économique .
Il y a aussi de très bonnes boulangeries comme Erotokritos à Karterados, qui proposent de très bons sandwichs à petit prix et surtout des pâtisseries à se damner (je vous conseille les baklavas, une tuerie ! ) .

Je vous communiquerai plein de bonnes adresses dans mon prochain article, vous verrez il y a vraiment de quoi se régaler !

Et avec les enfants, ça se passe comment ?


Les enfants sont bien accueillis à Santorin, même si au final, on croise plutôt des couples sans enfants ou avec des ados . Il faut dire qu'il faut beaucoup marcher, et dans certains villages comme Oia ou Fira, utiliser une poussette relève du parcours du combattant !

 
Il y a énormément de monde dans les étroites ruelles, et on ne fait que monter et descendre sous un soleil de plomb . Mon fils de 6 ans a bien suivi, mais plus jeune, je pense que ça aurait été compliqué.


Ou alors, il vaut mieux se rabattre sur les stations balnéaires comme Kamari Beach, plus aérées et parfaites pour les familles !

Que faire à Santorin ?

Tout dépendra de vos envies, même si à mon sens, Oia et Fira sont à voir en priorité . Le village d'Imerovigli est également très mignon !


Côté plage, la Red Beach vaut le détour avec ses falaises rouges et la mer émeraude, mais elle n'est pas facilement accessible pour les enfants en bas âge.


La plage de Kamari, est très agréable également, et nous avons bien aimé la plage de Monolithos, où l'eau est peu profonde, son seul défaut étant d'être trop proche de l’aéroport .


Je vous conseille aussi de prendre une journée pour partir en croisière jusqu’à Nea Kameni, là ou se trouve le volcan qui a donné à Santorin ce relief si particulier.



 Vous pourrez aussi plonger dans les sources chaudes, et vous promener sur l'ile de Thirassia.



Si vous aimez les vieilles pierres, vous pouvez visiter le site d'Akrotiri, où on a retrouvé les vestiges d'un village enseveli sous les cendres du volcan .


Vous pouvez aussi prendre la route qui vous mènera à l'ancien phare, la vue y est extraordinaire !



Et surtout, surtout, il vous faudra assister au fameux coucher de soleil sur Oia, qui réunit chaque soir des milliers de touristes venu comme nous en prendre plein les Mirettes ...


J’espère que cet avant-goût de Santorin vous a plus, la suite au prochain épisode ... Le temps que je tri mes centaines de photos  ^_^

En attendant, vous pouvez relire mes articles précédents sur nos autres voyages en Grèce, c'est vraiment une destination qu'on adore !

Photos : © Initiales GG

Vous aimerez aussi

2 Petits Mots

  1. Voilà, j'ai enfin pris le temps de lire ton article et j'ai adoré tout simplement! Tes photos sont magnifiques! A l'époque, la ligne marseille-Snatorin n'existait pas, nous étions parti de Lyon et idem on était resté une semaine et on ne s'était pas ennuyé une minute...Nous avions fait exactement les mêmes choses que vous, tout tout tout...sauf qu'on avait pas loué de voiture, tout fait en bus, quad ou a pied...on avait fait une rando Fira-Oia à pied. D'ailleurs c'est lors de cette rando qu'on a découvert Imerovigli et c'était lors de notre dernier jour...ce qui est bien dommage car j'ai eu un coup de coeur pour cette ville tout mignonne et un peu moins touristique qu'Oia...Je note la pension George qui a l'air magnifique pour un prochain séjour...Je vois très bien ton hotel à Oia...justement nous nous étions garé tout près une fois en quad et je me souviens avoir pris une photo tout près de cet hôtel à l'arrivée de notre rando!
    Je vais aller lire tes autres articles de Grèce car par contre je ne connais pas que ce soit la Crète ou la Grèce continentale! Vivement le prochain article ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Inès, Merci pour ton message je suis contente que mon article te plaise !
      J'ai aussi beaucoup aimé Imerovigli tellement plus tranquille qu' Oia ...
      À bientôt !

      Supprimer